L’habit fait le moine

On le répète souvent l’habit ne fait pas le moine, mais le moine fait l’habit. Mais en réalité dans notre quotidien on ne s’attarde pas sur qui revêt l’habit mais sur l’habit pour se faire une idée de la personne. Cet article c’est aussi pour attirer ton attention sur l’utilisation des réseaux sociaux, outils de profilage et sur la perception et l’impact des supports de communication.

Attention Attention à ce que tu publies, à ce que tu proclames, à ce que tu affiches, à ce que tu facebookes, à ce que tu linkindes, à ce que tu tweetes (Permets-moi les expressions)…Attention à l’image que tu renvoies.

Les coachs en image vous l’expliquent certainement mieux. Je partage à la suite quelques expériences personnelles sur l’impact de notre image dans notre environnement.

Tout ce qui identifie une personne ( si tu n’es pas personnalité publique aujourd’hui tu pourrais le devenir donc tu es concerné) ou une marque doit être minitieusement pensé ou pas. Tout dépend de la perception que tu veux créer. Mais tu dois savoir que dans le milieu communication et marketing, même ce qui a l’air pas pensé est stratégiquement construit.

Les personnes et leurs « habits »

Observation faite dans la pratique, les entreprises ou les marques ont tendance à se faire représenter par le personnel le plus attrayant. C’est dire que dans une équipe de communication notamment pour un évenementiel, on choisira pour représenter la marque les personnes les plus soignées physiquement. C’est à dire celles qui accordent une attention particulière à leur tenue vestimentaire et celles dont l’éloquence est avérée. En conséquence à compétence égale dans un groupe, ces personnes ont plus de chance de se voir confier des postes à responsabilité.

Généralement, venir à un entretien ou à un rendez-vous d’affaire avec une apparence soignée, est un facteur décisif dans la négociation d’un salaire, ou d’un contrat d’affaire.

 L’être est lui-même réductible à l’apparence ou n’est rien.

Georges Bataille

Apparence et identité visuelle

Il y’a quelques temps de cela, je reçois deux fournisseurs, représentés par des délégués commerciaux, le premier est négligemment mis mais réalise une excellente présentation du produit et me laisse sa carte de visite. Le second délégué est élégamment vêtu, réalise une bonne présentation du produit avec moins d’éloquence certes mais vendeur et me laisse également sa carte de visite.

 

Tu as ci-dessous une ébauche (pour ne pas les afficher) des deux cartes de visite:

Qui choisis-tu s’il faut juste se baser sur les éléments précédents?

Moi sur le coup, j’ai choisi le second. La carte de visite est l’élément qui a fait la différence. J’ai fait confiance à l’image professionnel que renvoit la marque.

 

Pour finir j’ajouterai qu’aujourd’hui, il est heureusement ou malheureusement possible de se faire un profil psychologique, intellectuel, émotionnel d’un individu sur les réseaux sociaux via ses publications, ses réactions ses commentaires. S’il est vrai qu’au départ il s’agissait des lieux de rencontre et de divertissement, il s’avère qu’aujourd’hui ce sont des outils d’influence, de profilage, de collaboration. Avec des idées que tu y partages tu peux ou pas attirer des collaborations. (Presque)Tout ce que tu y publies doit l’être dans un objectif clair en rapport avec ton projet professionnel. Je pars sur une distribution de 60% contre 40% pour les divers. Nos publications peuvent donc nous servir ou nous desservir dans le moyen ou long terme sur le plan personnel comme sur le plan professionnel.

Attention, je ne conseille pas de s’inventer parceque le mensonge est vite rattrapé mais de se construire une image en rapport avec ses objectifs.

« L’habit fait le moine »

Sylvie N.

1 comments On L’habit fait le moine

Tu laisses un commentaire?

%d blogueurs aiment cette page :